Fusion Ingénierie

EG LOGEMENT 2014

Les premiers Etats Généraux du Logement organisés par la Fédération régionale des Promoteurs Immobiliers du LR ont tenu toutes leurs promesses et répondu à une réelle attente des élus et  des professionnels régionaux : près de 500 participants ont assisté à toute ou partie des débats qui se sont déroulés de 14 heures à 19 heures 30!

Les idées des promoteurs

Comment libérer, plus rapidement, du foncier constructible ? Trois tables rondes au programme : état des lieux, outils en présence, et émergence de solutions.Francis Vennat (Insee L.-R.) rappelle le retard en construction de logements pris par une région en forte croissante démographique (30 000 habitants supplémentaires chaque année), en pointant les phénomènes de tension foncière et de périurbanisation (fort allongement des distances moyennes parcourues entre domicile et travail). Il comparera également l’évolution du niveau (faible) des revenus et celle du prix (élevé) des logements.« Il faut construire environ 21 000 logements par an dans les quinze prochaines années, alors que nous n’en sommes, tout confondu, qu’à 15 000 cette année. Il y a urgence », insiste Xavier Bringer (Président FPI L.-R.). Les promoteurs proposent aux maires de porter en direct des opérations de taille moyenne (environ 100 logements), sur des terrains inférieurs à 50 000 m2. « Sur ce créneau, il y a une attente très forte de notre profession, précise Jean-Christophe Rivière (Coordonnateur EGL – Directeur régional PRAGMA). La mise en place de nouveaux exécutifs à la tête des Villes et des Agglos est une opportunité pour opérer cette transition. »
Photo de gauche à droite : Gaëlle Velay – CDC, Stéphanie Jannin – 1er adjointe Agglo et Ville de Montpellier, J.Jacques Planes – FFB LR, Francis Vennat – INSEE LR.

Regagner les centres villes

Pour Jean-Jacques Planes (Président FFB LR) il est vital de «regagner l’habitat dans les centre-ville, à travers de l’habitat intergénérationnel et multi-services. Dans des villes comme Béziers, Narbonne, Alès, Perpignan ou Nîmes, on ne va pas pouvoir continuer à peupler des couronnes, et à laisser se dégrader les centre-ville, en perdant des commerces de proximité . Un des enjeux du mandat des maires tout juste élus, c’est la réhabilitation de ces centres-villes, pour donner de l’activité. » Les entreprises du bâtiment font état de 15 000 emplois perdus depuis 2008 et redoutent une baisse de 5% de l’activité en 2015.

Concertation

Le renouvellement urbain est « nécessaire mais il est plus long, plus complexe et plus coûteux », reconnaît Stéphanie Jannin, 1ère ajointe à la Ville de Montpellier. Pour limiter les recours contentieux (qui vont crescendo, d’après les promoteurs), et impliquer davantage les promoteurs, les procédures de concertation amont vont se généraliser (Saint-Roch, Zac République…). « ça permet une émulation , un échange. Les promoteurs doivent participer à la définition des quartiers et ne pas être de simples exécutants de cahiers des charges », explique l’élue DVG.
Photo de gauche à droite : Marc Séchaud – FFI LR, Pierre Florian de Bousquet – Préfet LR & Hérault, Gaëlle Velay – CDC, Stéphanie Jannin – 1er Adjointe Agglo et Ville de Montpellier, Hubert Vialatte – Lettre M de dos.

Texte extrait de la Lettre M – rédaction Hubert Vialatte, journaliste rédacteur.

Dossier de présentation des EGL : Dossier EGL web
Rédaction Jean-Christophe Rivière, Martine Puech, Maryse Bollini.  

FUSION Ingénierie était en charge de l’organisation générale de l’événement. L’ensemble des visuels (communiqués et dossiers de presse, dossier participants, annonces presse, affiches, kakémonos, …) ont été réalisés par nos soins  :
Création graphique studio Contreforme,
Impression : Presse People – Exaprint